Comme une grande majorité de petites filles à l'école primaire, je voulais être "Maîtresse" (devrais-je plutôt Professeur des Ecoles aujourd'hui). Je me souviens de tous, il y a eu Mme G et Mme S pour la maternelle et CP, Mme V en CE1/CE2 puis M et Mme H en CM2 (je n'ai pas oublié le CM1, je l'ai juste sauté : petite fierté personnelle lol).

 

maicresse

Source : Desperate maîtresse

 

Et me voilà au collège avec toujours cette même idée de devenir un jour instit ! Et il y a eu cet accident, ce fameux AVP (Accident sur la Voie Publique) dont je n'ai aucun souvenir ou du moins il est bien caché quelque part au fond de ma mémoire. Mes seuls séquelles : quelques cicatrices sur les mains et sur le visage mais surtout ces 3 jours dans le coma (mais ça c'est une autre histoire ou pas).

Je suis donc restée environ 2 semaines (en fait je m'en souviens plus lol) à l'hôpital dont une bonne semaine allongée sur un lit. Mais la vérité est que j'aurais pu me lever bien avant, je me rappelle qu'au bout d'une semaine, un médecin est entré dans ma chambre et a dit à l'infirmière : "Mais pourquoi elle reste au lit, elle peut se lever !!" ça m'a fait tout drôle de poser mes pieds au sol après être restée une semaine allongée ou semi-allongée...mais je me suis promise ce jour-là que je ne laisserai pas un enfant dans la même situation que moi, un peu délaissée dans un coin quelque part et c'est comme ça qu'est née ma vocation d'être pédiatre.

pediatre

Source : Pédiablog

J'ai donc tout fait pour, j'ai choisi latin en 4e que j'ai conservé jusqu'au bac. J'ai ensuite fait une filiale scientifique avec une spécialité en Physiques-Chimie. Mon bac en poche avec une Mention Bien, j'intègre la fac de Médecine. Et là c'est le drame...Premier échec de ma vie avec une moyenne générale qui frôle les 5/20 (je ne sais plus si c'était au-dessus ou en-dessous)...Moi qui me sentais toute puissante avec mon année d'avance et ma mention, je suis tombée bien bas, à mille lieues sous terre même ! Et j'ai retenté une nouvelle fois le concours et j'ai sauvé les meubles avec 11 de moyenne mais pas suffisamment pour passer en 2e année. C'est fini pour de bon avec en prime noté sur mon bulletin de note "Exclue des études médicales et odontologiques" et Bim dans ta face !

Mon rêve de devenir pédiatre était bel et bien anéanti et tout idée de repasser un concours quelconque (Pharma, Kiné ou autre) était totalement exclue tellement j'étais dégoûtée ! J'ai mis du temps à m'en remettre, j'ai perdu 5 kg sinon plus et comme je n'étais pas bien épaisse à l'époque ça se voyait tout de suite (Je vous rassure, je les ai bien récupérés depuis et plus encore....hmm hmm).

Me voilà donc à la fac de Sciences en DEUG SVT puis en Licence et Maîtrise de Biochimie pour finir mes études avec un DESS en Hygiène Sécurité et Environnement...Bref, j'ai poussé chacune des portes sans grande conviction...

Je suis restée seulement 4 mois au chômage et me voilà à intégrer un grand groupe à faire carrément autre chose, rien à voir avec mes envies et mes études, juste par dépit d'en avoir marre d'être retournée chez mes parents mon diplôme en poche.

J'ai réussi à prouver que je savais m'adapter et que je travaillais bien, mon CDD de 6 mois a été renouvelé de 6 mois encore pour finir par devenir un CDI mais peu à peu les choses n'étaient plus les mêmes, nous changions de directeur (parti en retraite), et je changeais aussi de chef, nettement moins à l'écoute et puis la lassitude du métier trop rébarbatif après deux ans...bref, trop de changement d'un coup que j'ai fini par donner ma dém mais j'avais une roue de secours, on était venue me débaucher !!!

Mais si j'avais su, je me serais cassé une jambe ce jour-là. C'est paradoxal me direz-vous car cela fait 9 ans que j'y suis mais je n'y ai jamais trouvé réellement ma place et aujourd'hui plus qu'au début, j'ai réellement envie de voir autre chose mais quoi, telle est la question...D'ailleurs l'an passé j'avais même envisagé de revenir à mes premiers amours et passer le concours pour devenir Professeur des Ecoles mais en posant le pour et le contre (les avantages et les inconvénients), je ne me suis pas présentée à l'écrit. Il faut dire que mon petit confort actuel y est pour quelque chose (Voiture de fonction, 13e mois, Tickets Resto, Chèques vacances)

Mais ces derniers temps, cette boule au ventre prend sérieusement de l'ampleur. Je ne me vois plus continuer dans cette voie où je ne me vois pas finir ma carrière. D'autant plus que c'est de plus en plus pesant d'aller bosser. J'ai déjà fait 2 arrêts maladie en 2010 et en 2012 parce que mon corps ne suivait plus. Cela était sans doute lié à une crise d'angoisse ou prémices d'un burn-out... Et aujourd'hui je sens de nouveau que je n'en suis pas loin...

Alors un matin, j'ai donc refait mon CV mais je me rends compte que ça reste bien ciblé ; que mes 9 ans dans la même boite ne m'oriente que vers la même chose...J'ai l'impression d'un cercle vicieux, d'avoir été formatée à un métier qui ne me correspond pas du tout. Mais à l'époque j'avais choisi la facilité et je le regrette un peu au final parce que j'ai l'impression d'être coincée dans un quotidien qui me ronge peu à peu, à m'empêcher de dormir certaines nuits, à penser à ces dossiers que je n'arriverais pas à traiter (en même temps, on charge et charge la mule que je suis sans se soucier de savoir si je peux le supporter).

Bref, je rêve qu'on me libère de nouveau mais je crois que cette fois, il va falloir que je m'y mettes sérieusement pour trouver ma voie...

 

maintenant

Source : La Solution est en vous.com