Je regardais tranquillement la story d'Allo Maman Dodo sur IG qui évoquait son journal de grossesse. Cela m'a donné envie de relire leur arrivée et de vous la partager ici.

Je vais donc tout bonnement commencer par celle de Miss S, dans l'ordre des choses puisque c'est l'aînée.

 

Mars 2010

Dans la nuit de Vendredi à Samedi, j'avais perdu un peu de sang. Je sentais au fond de moi que ce n'était rien de grave mais par précaution et pour dormir sur mes deux oreilles, j'ai préféré réveiller Mister P pour qu'on aille aux Urgences...

Il était 22h...Monitoring pendant 1h et confirmation qu'il n'y avait rien de grave et qu'on pouvait rentrer à la maison.

Le WE se passe et comme tous les dimanches soirs, nous regardions tranquillement la télé quand j'ai senti comme des fuites urinaires qui ne voulaient pas s'arrêter...je ne perdais pas grand chose et ce n'était pas tout le temps mais suffisamment pour que j'appelle la maternité qui nous demande de passer pour un contrôle.

Arrivée là-bas, j'explique mon cas et ils étaient à deux doigts de me laisser partir vu que je ne perdais pas grand chose et puis j'ai senti un liquide tout chaud couler sur mes cuisses et voilà la poche des eaux s'était rompue !!!

Il était 23h30, ils m'avaient donc gardé dans une chambre à la mater, Mister P était rentré à la maison vu que le travail n'était soit disant pas prêt de commencer.

1h du matin : j'ai ressenti les vraies contractions, celles qui font hyper mal à vous tordre dans tous les sens...j'ai résisté tant que j'ai pu et finalement j'ai appelé au secours, trop douloureux, il me fallait un anti-douleur !!

Une sage-femme est arrivée à la rescousse et finalement m'a emmenée en salle de travail en fauteuil.

J'appelle Mister P pour qu'il revienne

Les contractions sont insupportables, on me demande si je veux la péri. Pour sûre que je la veux !!

Et là le bonheur : je voyais les pics de contractions et moi aucune douleur !!

Tout semble favorable, le col est bien dilaté, effacé et tout ce qui s'en suit, la sage-femme sent les cheveux de Miss S mais la petite ne semble pas vouloir s'engager...

On lui laisse une dernière chance et finalement le choix d'une césarienne en Urgence s'impose. On m'emmène au bloc et me prépare pour l'opération. Il faisait si froid dans ce bloc opératoire, je ne m'y sentais pas vraiment à l'aise et j'avais l'impression qu'on me volait mon accouchement. Je n'étais plus actrice mais celle qui subit...Mais quand ils m'ont ouvert et que je les ai entendus dire qu'elle était tout de travers avec le cordon autour du coup, j'ai pris conscience que la césarienne était la meilleur des solutions. C'est sans doute cela qui m'a permis de mieux l'encaisser.

Je les sens me trifouiller dans mon bas ventre sans vraiment comprendre ce qui se passe et en deux temps, trois mouvements, je l'entends pousser son premier cri. Les larmes coulent toutes seules de mon visage, ça y est elle est là..Mais je ne vois rien. Et ils me la présentent emmitouflée dans une serviette avec cette toute petite tête ronde qui en sort. "Faîtes un bisou à votre fille" Et moi de me dire dans ma tête "Mais ce n'est pas ma fille !! Elle est encore dans mon ventre, ça bouge encore là-dedans !!!". Mais je lui ai quand même fait un bisou sur le front et je me suis remise à pleurer...Après quoi, ils l'emmènent près de son Papa, le temps de me recoudre (enfin plutôt m'agrafer).

Je vais ensuite en salle de réveil pendant 2h, Mister P est avec moi et la puce nous suit dans son petit berceau. (Un beau bébé de 3kg345 et 50cm). La sage-femme procède à la mise au sein, Miss S tête bien. ça fait tout bizarre de se dire qu'il y avait à peine quelques heures auparavant, elle était encore dans mon ventre...Maintenant je peux lui tenir la main qu'elle serre fermement avec ses petits doigts....Et c'est à cet instant que j'ai pris conscience que j'étais sa Maman et qu'elle était bien ma fille...

Les 2h passent et on m'emmène en salle d'observation pour 24h. Malheureusement je suis en chambre double et l'autre maman ne semble pas très respectueuse d'autrui, les visites de son côté s'enchaînent et moi je ne peux pas vraiment me reposer....

En fin d'après-midi, Mister P nous rejoint (il était rentré entre temps pour se reposer un peu) et nous aussi on reçoit un peu de visite. Moi je n'ai qu'une seule hâte retrouver une chambre simple !!!!

Nous ne passons pas la première nuit ensemble, ils emmènent Miss S en Nurserie pour que je puisse me reposer. Ils me l'amènent uniquement quand elle a faim. Je ne me suis pas vraiment reposée avec les allers et venues des infirmières pour prendre ma température, la machine qui prend ma tension toutes les demi-heures, ma voisine de chambre qui ronfle, ma perf qui me fait mal...

Quel bonheur le lendemain quand j'ai enfin ma chambre !! Je marche à peine mais ça fait du bien de ne plus avoir de perfusion ni de sonde urinaire ! La césarienne fatigue qd meme et la cicatrice est un peu douloureuse. Bref, tout va pour le mieux, on est enfin au calme toutes les deux.

Ainsi commence le début d'une nouvelle aventure !!

allaitement