origine-depression-masquee

Source : etat-depressif.com

Il y a des signes qui ne trompent pas, qui vous font comprendre que la route est encore longue, que finalement, on est pas au bout du chemin...

La perte de concentration, l'envie de rien, le dégoût, les larmes qui coulent toutes seules qui m'accompagnent certains jours...

Des mots dans le vent, des réflexions anodines que tu prends finalement en pleine face, qui blessent et qui font mal même si ce n'était pas intentionnel..

Cette fragilité émotionnelle, psychique et psychologique qui me fait encore douter de moi, de mes capacités à m'en sortir et de croire en un avenir serein...

"Je vais en parler à mon cheval" : Rien que cette expression me fait sortir de mes gonds et même quand je l'entends de la bouche de mon propre mari, je pourrais lui sauter à la gorge. "Ce n'est qu'une expression !" Oui je l'entends mais elle a une connotation bien particulière à mes yeux parce qu'elle me rappelle ce boulot qui me dégoûte tant, parce que mon supérieur l'a prononcé à mon intention, comme si ce que je pouvais lui dire lui importait peu...

Ce mal dans le bas du dos depuis ce matin et cette allusion à refaire du sport plus souvent...

Cette envie de déconnecter un peu en avançant dans mon projet cadeau crochet en cours et cette allusion à ne faire que ça de la journée...

Cette impression d'être incomprise dans mon mal être, de vouloir vraiment tout plaquer et d'avoir envie de partir loin très loin...

Ce RDV d'il y a 15 jours que j'ai finalement pas encore digéré malgré ma séance en urgence chez ma psy et cet entretien  rassurant avec la médecine du travail...

Ce rêve étrange ou plutôt cauchemar où je me suis sentie épiée par mes collègues, où mon supérieur me rejetait impunément la faute avec ce regard plein de mépris...

C'est comme si je dégringolais à nouveau, l'après-coup de ces derniers jours, dernières semaines d'un stress intense qui s'est finalement réactivé en un rien de temps...

Je ne vais pas bien et mon estime de moi est au plus bas...

"Demain est un autre jour" dit-on souvent mais ce demain m'effraie chaque jour davantage tant que le plan professionnel dans un premier lieu mais au final m'affecte tout autant sur le plan personnel, en tant que Maman, en tant qu'épouse ou tout simplement en tant que moi-même...