rdvdmotstouareg

Source : unbrindemaman

Pour ce 4e RDV, Un Brin de Maman nous propose de réfléchir sur ce proverbe Touareg : "On entend le fracas des arbres qui tombent mais pas le murmure de la forêt qui pousse."

J'aurais tendance à dire que ça coule de sens : quel est le poids d'une plantule comparé à tous ces arbres centenaires voire millénaires ? Dérisoire vous allez me dire et vous avez raison !

En fait, je le comprends dans le sens où on a tendance à faire grands bruits de ces évènements si médiatiques comme la guerre, la violence, les attentats, la mort de Johnny (paix à son âme) en occultant ces petits choses si insignifiantes et pourtant gratifiantes comme la baguette ou le café suspendus, l'appel d'urgence aux dons du sang (bon ok j'avoue j'ai fouillé un peu les infos pour trouver ces petites perles lol).

Que l'on prête attention aux choses qui se voient comme le nez au milieu de la figure en faisant abstraction à ce qui pourrait se cacher derrière un peu comme tous ces arbres qui tombent les uns après les autres mais qu'on remarque à peine qu'aux pieds de ces mêmes arbres, des petites graines ont germées et commencent déjà à pousser.

Je le comprends aussi dans le sens où même si toute une armée tombe, il y a quand même des soldats certes moindre qui continuent à ramper pour avancer contre l'adversité.

Je pense qu'il faut arrêter de voir uniquement le bout de son nez et se focaliser juste sur ces choses que quelque part on nous impose (c'est peut-être aussi pour ça que je ne regarde plus vraiment les infos...), qu'il faut continuer à garder notre esprit critique et d'aller au-delà des apparences, de ce qui est supra hyper visible car si on prend le temps de bien regarder on pourrait y trouver des trésors...

Et je terminerai par cette comparaison avec le Phoenix qui renait de ses cendres...