Un mois sans lire dis donc !! Bon j'avais commencé "Ne lâche pas ma main" il y a quelques jours mais c'était sans compter un petit tour à la médiathèque avec les poulettes et tomber sur le dernier roman d'Agnès LEDIG "Dans le murmure des feuilles qui dansent".

dans le murmure des feuilles

Je l'ai commencé jeudi et je viens tout juste de le finir. Et je suis fière de dire que je l'ai lu en moins de 24h lol

"Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l'écriture.
Thomas, raconte des histoires merveilleuses d'arbres et de forêt pour mettre un peu de couleur dans la chambre d'hôpital de Simon, un garçon lumineux et tendre.
Chacun se bat à sa manière contre la fatalité. Mais est-ce vraiment le hasard qui va sceller leur destin ?
Dans ce nouveau roman, Agnès LEDIG noue une histoire simple et poignante où des âmes blessées donnent le meilleur d'elles-mêmes et nous rappellent, dans une nature à la fois poétique et puissante, que la vie est plus forte que tout"

Dès les premières lignes j'ai su que ça allait me plaire. Cet échange de courrier entre Hervé, Procureur de la République, et son ancienne étudiante, Anaëlle qui laisse entrevoir une belle romance à venir. D'une simple lettre limite protocolaire à des sentiments naissant et terriblement troublant entre un homme marié et une jeune femme déjà bien affectée par le triste sort de la vie.

Mais aussi cet homme, Thomas, qui prend grand soin de ce petit garçon prénommé Simon, prisonnier depuis peu d'un hôpital pour mieux guérir...

Et cette Jocelyne, acariâtre à ses heures, à laquelle on finirait presque par s'attacher mais la pitié finit par l'emporter.

Ces destins croisés, ces chemins qui rassemblent et qui laissent ce petit quelque chose aux premiers abords insignifiant mais qui fait sa part des choses...

J'ai tourné les pages et les pages et ce n'est que la fatigue et les yeux qui se ferment tous seuls qui ont eu raison de moi (sinon je l'aurai déjà fini hier ;), plus j'avançais dans l'histoire et plus je me hâtais d'en savoir plus...

Je suis sentie toute romantique dans ces lettres aux sentiments controversés...

Je me suis sentie très proche de Thomas et Simon, parce que certains mots résonnent dans ma tête comme un écho à ma propre existence, du moins en tant que famille proche...

Je voyais une autre issue tant j'y croyais encore mais je me suis sentie bouleversée au chapitre 77 tant je me suis attachée à Thomas et à Simon...

Et cette idylle entre Hervé et Anaëlle qui se profilait au fil des pages (bien que j'en aurais préféré une toute autre entre elle et son menuisier) mais qui finalement révèle l'ordre établi de certaines choses.

J'aurai aimé une autre fin mais finalement elle nous laisse imaginer une autre histoire...

Bref, autant "De tes nouvelles" m'a laissé comme un goût amer de déjà vu autant celui-là je l'ai adoré quasi de la même manière que "Juste avant le bonheur" ( je n'ai pas fait d'article pour celui-ci mais je vous le conseille également).

Quel bel hommage de l'auteure à son fils, devenu étoile scintillant dans le ciel...

"Dans le murmure des feuilles qui dansent, il y a des mots doux, des papillons, des yeux émerveillés, de la force, du courage, de la joie, beaucoup de joie.

Dans le murmure des feuillent qui dansent, il y a surtout les petits bouts d'âme de ceux qu'on aime mais qu'on ne peut plus prendre dans nos bras."