13 reasons why

Je n'ai jamais vu la série (en même temps je n'ai pas NETFLIX lol Hé ouais, vous ne rêvez pas, la seule irréductible à ne pas l'avoir c'est moi lol).

" "J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons"
En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n'a rien à voir dans la mort d'Hannah Baker. D'abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu'il va découvrir va changer sa vie à jamais".

Sujet très sensible qu'est le Suicide, j'avais déjà lu un autre livre, un témoignage très poignant, L'envol de Sarah d'Agnès FAVRE et après avoir vu l'engouement pour la série sur les réseaux et quand j'ai découvert qu'elle s'était inspirée d'un bouquin, j'avais envie de me le procurer !

Une ado s'est suicidée et elle délivre au travers de ces 7 cassettes, de ces 13 faces, les 13 raisons ou plutôt les 13 personnes qu'elle juge responsable de son acte. D'une "simple" réputation qui vous colle à la peau, à des adultes qui laissent passer sans rien dire, sans rien voir et en passant par le crétinisme et la violence de certains ados, nous voilà plongés dans le quotidien d'Hannah qui cherche en vain à trouver sa place...

C'est fou comme ce bouquin me parle, l'impression de revenir moi-même à mes années lycée, en particulier l'année de Terminale où finalement, de sombres idées ont cotoyées mon quotidien...cette période trouble qu'est l'adolescence, que j'ai réussi à surmonter mais qui aujourd'hui m'effraie de nouveau par rapport à mes filles...

Ce livre est pure fiction mais c'est comme si c'était vrai car finalement, on a, on cotoie et on cotoiera sans doute ces personnages dans nos vies. Et c'est cette accumulation de petits riens qui en devient dévastatrice. J'aimerais, je voudrais qu'au moment où mes filles seront face à leur doute, elles n'oublient jamais que nous sommes là pour elle, pour les écouter et surtout qu'elles ne se sentent pas seule...