logo abecedaire

Quand ma copinaute Coralie a lancé l'idée, j'ai tout de suite adhéré !

Le principe est simple, tous les 15 jours, une lettre imposé et on choisit un mot ou un thème sur lequel on écrit notre article.

Alors moi pour la toute première lettre de l'alphabet, la première idée qui m'est venue est "Arrêt", j'ai même d'ailleurs un article à ce sujet dans mes brouillons mais je ne suis pas encore prête à le publier, un jour peut-être ou pas...

Il me fallait donc trouver autre chose...j'ai pensé à "Amour" ou bien encore "Amitié" mais je n'étais pas vraiment inspirée même si j'ai matière à dire sur ces deux mots qui me permettent aujourd'hui de tenir le coup !

Finalement j'ai jeté mon dévolu sur "Allaitement". Drôle de choix me direz-vous mais pas forcément pour une Maman comme moi ;)

Tout d'abord la définition pure et simple - Allaitement : nom masculin - Désigne l'action d'allaiter, c'est-à-dire de nourrir de son lait, de donner le sein.

Et maintenant, mon allaitement à moi !

D'aussi loin que je me souvienne et ce bien avant qu'une petite princesse ait décidé de se faire son petit nid à mon insu (mais ça c'est une autre histoire) j'ai toujours souhaité allaiter mes enfants.

Il faut dire que j'étais limite en admiration devant ma soeur qui a allaité ma première petite nièce puis la seconde. Ces petites bouilles qui têtaient goûlument m'attendrissaient. Et j'avoue que ça m'attendrit toujours autant de voir une Maman allaiter son enfant.

Bref, avec deux accouchements différents, j'ai continué dans la lancée avec deux allaitements quasi différents aussi (n'y voyez pas une relation de cause à effet, c'est le pur hasard ! Tout le monde le sait : chaque enfant est différent ;) )

Miss S est arrivée par Césarienne. On ne me l'a donc pas confiée tout de suite, le temps que je sorte de la salle de réveil. Il faut dire que je ne captais pas grand chose à ce qui se passait persuader que mon bébé était encore dans mon ventre et que la petite bouille qu'on m'a présentée pour l'embrasser était inconnue au bataillon et donc pas la mienne !

Une fois remise de mes émotions, on m'a amenée cette petite crevette pour que je fasse la fameuse "têtée d'accueil" et je peux vous dire que ça fait une drôle de sensation au début mais petit à petit j'ai trouvé cela agréable. Mais ça c'était juste au début car la montée de lait s'est fait attendre les jours suivants...des têtons en feu malgré les coques et la pommade qui va bien...un bébé qui hurle parce que ça ne vient pas...et enfin la délivrance quand tout s'est enfin mis en place !!!

J'ai allaité à la demande et ça m'allait bien sauf les nuits...J'avais hâte qu'elle fasse ses nuits !! (Au bout de 3 mois ouf) !

C'était notre petit moment rien qu'à nous, fière de pouvoir lui donner mon lait, de pas avoir à laver de biberons, d'acheter des boites de lait hors de prix, de se tromper dans le dosage ! Tout était à portée de seins et c'était plutôt appréciable surtout pour Mister P qui n'avait donc pas à se lever lol

Et puis il y a eu la reprise du boulot et donc du sevrage...Quelle galère ! Vous pensez bien, la miss sentant mon lait ne voulait pas de cette chose en plastique ! Mais on a finit par y arriver !

Et puis j'ai gardé la têtée du matin et la têtée du soir mais ça n'a pas duré longtemps, mon lait s'amenuisait et il a fallu passer au biberon à mon grand regret mais bon 3 mois 1/2 d'allaitement exclusif ce n'était pas si mal que ça !

27 mois plus tard, Miss K est entrée dans nos vies et m'a permis de connaitre les premières contractions d'avant la perte des eaux, d'accoucher par voie basse et de me retrouver avec un bébé tout visqueux contre moi...

Pour Miss K, la montée de lait a été nettement plus rapide et du coup, j'avais un bébé qui hurlait nettement moins que sa soeur pendant mon séjour à la maternité.

De la même manière j'ai allaité à la demande et je voulais pouvoir allaiter pendant au moins 6 mois donc pas de lait infantile à la reprise et pour cela, j'ai tenté vainement à tirer mon lait mais j'arrivais à peine à en sortir 3 gouttes....J'ai fini par me faire une raison, j'allais devoir acheter une boîte de lait...J'ai continué la têtée du matin et du soir mais pareil, ça n'a pas fait long feu non plus mais cette fois, j'en garde un souvenir amer, déçue de n'avoir pas pu faire mieux...

Je sais que je n'ai pas de regret à avoir car même si ça a duré +/- 3-4 mois, je l'ai fait, j'ai allaité mes deux poulettes du mieux que je pouvais !

Je suis heureuse de cette belle expérience, d'avoir eu ce tête à tête privilégiée avec mes filles, de les avoir nourries, de les avoir fait grandir !

allaitement

C'était ma participation à l'Abécédaire de Coralie C'était Comment Avant ?