rdvdmmerereve

Source : Un brin de Maman

Pour ce déjà 14e numéro, EM nous propose de réfléchir sur ce proverbe chinois :

« Les enfants d’une mère sont comme des rêves.
Aucun n’est plus merveilleux que les siens. »

 

C'est bien connu nos enfants, la chair de notre chair, le sang de notre sang, la prunelle de nos yeux, sont sans nul doute les êtres les plus merveilleux de toute la Terre puisque ce sont les nôtres, qu'on les a portés pendant 9 mois bien au chaud et qu'on en a chié sué pour les faire sortir ! Alors la moindre des choses c'est qu'ils soient juste parfaits (ha ha ha).

J'aime beaucoup la comparaison des enfants à des rêves, cela a une connotation très positive. On aurait fait la comparaison avec des cauchemards, j'aurais trouvé cela bien déplacé même si, il faut l'avouer, il y a des jours où nos chérubins chéris se transforment en petits diablotins...

Et puis les rêves sont propres à chacun et qu'il est difficile de se mettre à la place de quelqu'un d'autre. De la même manière que nous avons un regard extérieur sur les enfants (autres que les siens) qui nous entourent. On peut tantôt les trouver formidables ou tantôt les trouver exécrables...Mais aux yeux de la Maman, ils sont et resteront ses petites merveilles et que quelque part, ils sont forcément les meilleurs ;).