maicresse

J'ai eu des doutes, une grosse remise en question à me demander si finalement j'étais au bon endroit, si j'allais être à la hauteur, si j'allais réussir à gérer cette classe.

Bref, au bout de 6 jours de présence en classe en 3 semaines, l'accumulation de tout ce stress, de toutes ces heures passées à préparer des séances qui finalement cafouillent, de ces erreurs de débutante, de ces petits incidents sans gravité au final mais qui fragilisent au plus profond, ont eu raison de moi et j'ai fini par craquer et faire sortir toutes les larmes de mon corps.
Je me suis sentie impuissante aussi face à ces petites têtes blondes, hautes comme trois pommes.

J'ai aussi commencé les cours à l'ESPE et je me rends compte de mes lacunes par rapport à mes autres collègues plus ou moins expérimentés, l'impression de plus en plus grande d'être à côté de mes pompes...

 

Mais je souffle un coup et j'estime ma chance

- d'avoir réussi le concours CRPE du premier coup
- d'avoir été bien classée pour pouvoir être dans cette école berceau pour un début de carrière,
- d'être à moins de 5 km de chez moi,
- de pouvoir compter sur la bienveillance de ma binôme, de mon ATSEM, de ma Directrice et de mes collègues,
- d'avoir un "petit" effectif...
- de me "casser les dents" en cours en espérant que cela m'apporte les billes qui me manquent

 

Mais toujours ce doute, ces doutes qui un jour s'envoleront peut-être ou pas....