rdvdmotselevetavoisnontesmotsrumi

Source : Un Brin de Maman

Alors cette semaine la citation est la suivante : "Elève tes mots, et non ta voix. C'est la pluie qui fait grandir les fleurs, non pas le tonnerre".

Quand j'ai lu cette citation, j'ai tout simplement souri. Pourquoi ? Parce que c'est justement ce à quoi j'aspire même si je le reconnais j'ai encore du mal à l'appliquer...

Les fleurs en question ce sont tout simplement mes filles et j'avoue que ma voix s'élève au quart de tour, surtout en fin de journée, quand je suis dans un état de stress, ou quand elles sont vraiment exécrables...Bien sûr je regrette dans la fraction de seconde qui suit mais voilà, le cri est parti et peut vraiment blesser surtout mon aînée...

C'est clair qu'il est préférable de faire place au dialogue avec des mots justes et non hurler, crier et utiliser diverses infures et mots très "fleuris" rimant avec daim, perdent...

J'ai un tempérament assez impulsif (sans nul doute une des caractéristiques de mon signe astrologique : scorpion) mais je me soigne, avec le temps, j'ai appris à contrôler mes émotions même si ça part aussi sec quand je perds mon self-control...et bizarrement, depuis que je suis devenue Maman, ce que j'avais réussi à gérer, j'ai du réapprendre à le refaire...

Le tonnerre contre la pluie, y'a pas photo : le tonnerre écrase tout sur son passage avec ses rafales de vents qui déracinent, ses grêles qui piétinent alors forcément, les fleurs ne peuvent pas vraiment pousser dans ces conditions un peu extrêmes il faut dire.

Je comprends parfaitement le parallèle, cette comparaison entre la voix et le tonnerre et la pluie et les mots.

La pluie est fine et légère comme peuvent l'être les mots lorsqu'ils sont bien choisis et surtout bien compris (car certains mots peuvent être aussi dévastateurs qu'un tonnerre). Elle apporte les éléments essentiels à la croissance des plantes comme un enfant (ou même un être humain au sens large) a besoin de paroles réconfortantes pour s'épanouir sereinement.

Voilà en quoi cette citation m'interpelle parce qu'elle est le reflet, à mon sens, de la parentalité positive ou tout simplement de la positivité au sens large.