logo abecedaire

Le Principe : Sur une idée de ma copinaute Coralie de C'était Comment Avant ?, tous les 15 jours, une lettre imposée et on choisit un mot ou un thème sur lequel on écrit notre article. (Tous les détails ici)

Après

A comme Allaitement,

B comme Bilan,

C comme Colère,

D comme Demain,

E comme Elles,

F comme Finances,

G comme Grande, Ma Grande,

H comme Histoire,

I comme Inconnue,

J comme Jalousie,

 

Me voilà avec K comme King-Kong Naine : petit nom très affectueux donné à ma petite dernière Miss K (J'avais d'ailleurs déjà fait un article sur elle ici si ça vous dit).

Mais je vais surtout revenir sur notre première rencontre comme je l'ai fait pour sa soeur ici ou comme Mathy dans son très bel article sur sa petite Juju.

Comme sa soeur, elle est née un lundi...Voici le récit de son arrivée dans le monde

 

"La nuit de dimanche à lundi a été bien courte et pour cause : Miss K appuyait bien sur la vessie et du coup j'ai passé la nuit à faire des aller-retours aux toilettes mais bizarrement, je sentais que ça allait arriver, la même sensation que pour Miss S...

Les premières contractions ont commencé à 4h du mat et moi je me disais, "non pas maintenant, attends encore un peu...." bah oui, en pleine nuit, c'est pas le bon plan quand on a une poulette de 2 ans à gérer....

Finalement, les contractions se sont sérieusement rapprochées vers 5h-5h30 et là j'ai réveillé Mister P pour qu'il se prépare.

Tandis qu'il prenait sa douche, Miss S s'est réveillée tout gentiment et son père s'en est occupé. En deux temps, trois mouvements, le temps que je prenne une douche, elle était habillée, avait déjeuné et son sac de nounou était prêt.

On est parti de la maison à 5h45. Nous avons appelé la nounou mais pas de réponse. J'ai laissé un message sur le portable.

Mister P me dépose à la maternité à 6h et part chez nounou déposer Miss S.

Mon col est bien effacé, dilaté à 4cm et c'est le début d'une longue attente...(vive la péridurale qu'ils m'ont posé entre temps)...(ça nous paraissait moins long avec Miss S où tout s'est accéléré)

J'ai du perdre les eaux vers 10h du mat et j'étais complètement dilatée vers 12h. Miss K faisait un pas en avant dans le bassin pour en faire deux en arrière...Apparemment, elle avait du mal à s'engager car mon utérus ne contracte pas suffisamment longtemps...Je voyais déjà la césarienne en urgence pointer le bout de son nez...On a laissé passer les deux heures fatidiques et toujours pas d'évolution...

Mon gynéco arrive pour faire son diagnotic : pour lui, il y a une chance pour une VB, si prêts du but, il serait dommage de passer à côté. Une lueur d'espoir de connaître un "vrai" accouchement !!

Il prépare tout le nécessaire notamment les forceps....

Avec la péri, je ne sens pas forcément ce qu'on me fait, on me demande de pousser, je pousse du mieux que je peux, deux ou trois poussées et hop un bébé dans les bras, j'ai rien vu venir...J'ai pas senti le passage de ma fille mais elle est là "toute cracra" sur moi (Pour Miss K, ils l'avaient emmitouflée dans un drap quand ils me l'ont présentée) et même sensation que pour sa soeur "C'est ma fille ???"

Miss K

Et après, je me sens partir, la vue qui se brouille puis plus rien avant de revenir à moi : j'avais perdu connaissance suite à une perte de sang lors de l'épisiotomie et à une chute de tension.

On m'injecte 3 ampoules de fer dans la perfusion mais je reste toujours aussi pâle. On me pose ensuite la poulette pour un peau à peau et la première têtée.

Je monte en chambre vers 21h avec la Miss. Je reste en observation car mon taux d'hémoglobine est bien bas et ma tension est faible.

Le lendemain comme il n'y a toujours pas d'amélioration, on me transfuse 3 poches de sang et là je reprends des couleurs. La tension remonte et mon taux d'hémoglobine aussi !

Bilan : à la question "Tu préfères VB ou Césa ?" Sur le coup Césa car je l'ai mieux vécu que la VB mais bon je ne regrette pas car au moins j'aurais eu un accouchement de A à Z avec les 10h de travail qui font avec !!

Cela dit si 3e il y a et si mon cher utérus est toujours aussi fainéant, je préfère subir une césa en urgence que de revivre les mêmes complications (de toute façon mon gynéco ne prendra pas le risque non plus).

Ce qui va le plus me manquer comme pour Miss S d'ailleurs, c'est de ne plus sentir ces petits coups dans le ventre, de caresser mon bidou tout rond, de tout simplement porter la vie !

Etait-ce ma dernière grossesse ou y'en aura-t-il une 3e ? L'avenir nous le dira...En attendant, nous profitons de nos deux merveilleuses petites princesses qui se portent comme un charme surtout Miss S qui depuis la naissance de sa soeur a bien grandi !!"

Et voilà tel que je l'ai vécu. J'ai écrit ce récit quelques jours après sa naissance il y a bientôt 6 ans !!

Et je peux désormais répondre à la dernière question : il n'y aura pas de 3e ! Nous avons vraiment trouvé notre équilibre à 4 et je me vois mal retourner dans les couches et les nuits hâchées lol